L'ACTIF GENERAL

Destinés à ceux qui souhaitent investir sans prendre de risque, le principal atout des actifs généraux est la sécurité du placement, grâce à un investissement majoritaire en obligations. Leur rendement est donc lié aux taux du marché obligataire ; ils sont ainsi peu sensibles aux aléas des marchés financiers.

 

Garanties et taux

Ils bénéficient d'une double garantie :
 

  • un rendement minimal garanti, dont le montant ne peut légalement dépasser un plafond fixé par le Code des Assurances auquel s'ajoute chaque annéer une participation aux bénéfices. Selon le Code des Assurances, les entreprises d’assurances doivent distribuer au minimum 90 % de leurs bénéfices techniques et 85 % de leurs bénéfices financiers. Ce dernier taux peut être contractuellement plus élevé.

  • un effet cliquet, qui permet au souscripteur de conserver définitivement les intérêts annuels crédités sur son contrat.

 

Ces supports procurent une sécurité au niveau du capital investi mais leur rémunération est limitée et ne varie que faiblement d’une année à l’autre.

La législation prévoit que le taux minimum du fonds euros soit égal à 60 % du taux mensuel des emprunts d’état à long terme (TME). Toutefois, les assureurs ont la liberté de pratiquer un « Taux Minimal Garanti bonifié ». Ce dernier ne peut pas dépasser 85 % du rendement des actifs des deux dernières années (article A 132-3 du code des assurances).

 

Composition de l’actif général

Les rendements des fonds en euros dépendent de la composition de l'actif qui est propre à chaque assureur. Cependant, dans la pratique, les assureurs ayant presque tous investi leurs actifs de la même façon, les rendements qu'ils offrent varient que faiblement.

 Les portefeuilles des assureurs sont généralement composés :

  • de 75 % à 90 % d'obligations, pour générer des revenus.
  • de 5 à 20 % d'actions pour créer de la plus-value.
  • 5 % d'immobiler pour jouer un rôle d'amortisseur contre l'inflation.
Vous souhaitez des précisions sur les actifs généraux : contactez-nous