Les produits structurés

Les produits structurés sont une solution originale et sophistiquée pour élargir le champ de vos possibilités d'investissement.





Qu’est-ce qu’un produit structuré ?

L’objectif premier d’un produit structuré est d’obtenir des rendements absolus intéressants sans une prise de risque excessive (en limitant la volatilité), ce qui, dans une situation de marché difficile, constitue un refuge à ne pas négliger.

Par rapport à un support traditionnel, un produit structuré est la combinaison :

  • d'une composante obligataire ou autre  destinée à garantir ou protéger échéance et/ou à garantir des revenus réguliers sous forme de coupons,
  • une composante optionnelle qui sera le moteur de performance.

La valeur d’un produit structuré est liée à celle d’une variable de référence que l’on appelle sous-jacent. Ce dernier peut être un actif spécifique, un indicateur de marché, un panier de valeurs, une stratégie d’investissement ou toute autre variable. En règle générale, leur durée de vie est limitée : de quelques trimestres à quelques années.

La construction d’un produit structuré (ou fonds à formule), a pour vocation de générer un résultat contractuellement défini au terme prévu. A l’échéance du produit , l’investisseur récupère son capital, majoré ou minoré en fonction de la performance du sous-jacent.

 

Les grandes catégories de produits structurés

  • Les produits à capital garanti qui protègent partiellement ou totalement le capital investi en cas de baisse du sous-jacent
  • Les produits de rendement qui procurent un rendement annuel élevé mais ne protègent pas le capital en cas de baisse du sous-jacent,
  • Les produits de participation qui permettent d’être investi à 100 % sur un sous-jacent
  • Les produits à effet de levier qui permettent une exposition supérieure à 100 % du capital.

 

Quels sont les risques ?

A l’échéance, le principal risque pour l’investisseur est que le sous-jacent ait évolué dans un sens défavorable occasionnant une perte en capital ou un remboursement minimal.

Enfin si l’investisseur souhaite vendre ses titres avant l’échéance, il peut se heurter à une faible liquidité sur le marché secondaire où à des cours inférieurs à la valeur nominale du produit.

MEMORY SEPTEMBRE 2014 EUR



Télécharger le pdf

MEMORY SEPTEMBRE 2014 USD



Télécharger le pdf