Assurance santé expatriés et non résidents français

Pourquoi souscrire un contrat spécifique pour les expatriés ?

L'expatrié, à la différence du détaché, n'est plus couvert par le système de protection sociale français lorsqu’il quitte le territoire national. De plus, dans certains cas il doit cotiser au régime local du pays d’accueil sans pour autant obtenir un niveau de remboursement de soins de santé équivalent à ses habitudes en France, ni même une couverture sur le territoire français lors de ses retours ponctuels.

 

Les coûts des soins de santé à l’étranger sont très variables d'un pays à l'autre et peuvent être parfois bien supérieurs à ceux supportés en France. Par exemple la consultation d'un généraliste aux Etats-Unis coûte en moyenne 90 EUR ; et une journée d'hospitalisation qui coûte environ 2 500 EUR en Suisse, ne revient en France qu'à 1 000 EUR.

 
S’assurer localement, c'est prendre le risque :
  • D’un non remboursement de certains soins de santé, ou d'une limitation sur le montant des remboursements,
  • De ne pas être couvert lors des retours en France ou de déplacements en dehors du pays d'expatriation.

 

Quelles sont les formules d’assurance possibles en tant qu'expatrié ?

Pour continuer à bénéficier de tous les avantages d'une sécurité sociale « à la française » dans son pays d'expatriation et lors de ses déplacements en France et à l'Etranger, l'expatrié a le choix entre 2 solutions :

  • Cotiser à la Caisse des Français de l'Etranger (CFE) et prendre en supplément une assurance complémentaire,
  • Souscrire une assurance complète, dite au 1er EUR.

 

Entre l’assurance en complément de la CFE et l’assurance complète au 1er EUR, que choisir ?

 

Adhérer à la CFE reste un choix volontaire. Les tarifs de cotisation CFE sont indexés en fonction des éléments suivants : âge, revenu fiscal, statut professionnel.
Le principal avantage de la CFE reste le maintien du lien avec le système social français et l’absence de délai de carence lors du retour en France. De plus, les salariés peuvent bénéficier d’une couverture accident du travail et cotiser pour la retraite.

 
L'assurance complète au 1er EUR est à privilégier si vous ne souhaitez pas garder le lien avec la Sécurité sociale française. Dans certains cas, même des contrats au 1er EUR peuvent se révéler moins onéreux, une étude comparative reste nécessaire en fonction de la situation personnelle.

MYCARE SANTE